Tableau des seuils de la réglementation en vigueur pour la publication des avis de publicité des annonces de marchés publics ...
 

Seuils de publication des appels d'offres de marchés publics (mise à jour du 01/01/12)

Le législateur modifie régulièrement les seuils de publication des avis de publicité et c'est pour cela qu'il faut toujours faire très attention aux évolutions de ceux-ci.
Les valeurs que vous trouverez ci-après ont été vérifiées au 20 octobre 2016.

Bien qu'un pouvoir adjudicateur puisse toujours multiplier le nombre des publications, ce qui rare toutefois, vous trouverez ci-dessous le tableau correspondant aux seuils de la réglementation en vigueur pour la publication des avis de publicité des annonces de marchés publics.
        
Veuillez noter que tous ces montants sont 'hors taxes' et doivent correspondent au montant total et cumulé de chaque marché.

Dans les tableaux ci-dessous, sont indiqués les niveaux minimum correspondant à la réglementation en vigueur, pour la publication des avis de publicité.


Collectivités (fournitures et services)
        
 
Moins de
25 000 €
ht
Moins de
90 000 € ht
Moins de
209 000 € ht
A partir de
209 000 €
ht
 
Pas d'obligation
Moyen
quelconque (1)
Journal d’annonces légales
Boamp + Joue


Collectivités (Travaux)
        
 
Moins de
25 000 €
ht
Moins de
90 000 €
ht
Moins de
5 225 000 €
ht
A partir de
5 225 000 €
ht
 
Pas d'obligation
Moyen
quelconque (1)
Journal d’annonces légales
Boamp + Joue
        

Etat (fournitures et services)
        
 
Moins de
25 000 €
ht
Moins de
90 000 € ht
Moins de
135 000 € ht
A partir de
135 000 €
ht
 
Pas d'obligation
Moyen
quelconque (1)
Journal d’annonces légales
Boamp + Joue


Etat (travaux)
        
 
Moins de
15 000 €
ht
Moins de
90 000 €
ht
Moins de
5 225 000 €
ht
A partir de
5 225 000 €
ht
 
Pas d'obligation
Moyen
quelconque (1)
Journal d’annonces légales
Boamp + Joue
        
(1) Dans ce cas, le fait de publier ses annonces dans un journal d'annonces légales permet à la personne responsable du marché et au pouvoir adjudicateur de facilement justifier d'avoir mis en oeuvre une solution de publication respectant l'égalité de traitement des soumissionnaires et respectant les obligations légales en matière de publicité.

Pour un pouvoir adjudicateur, toute la justification des journaux d'annonces légales (JAL) se trouve ici, car du fait de leurs existences 'légales', toute publication 'vaut' publicité au sens du Code des Marchés Publics pour :
        
  - Les marchés de fournitures et de services de moins de 200 000 euros HT ;
        
  - Les marchés de travaux de moins de 5 millions d'euros HT.

Tout marché de plus de 25 000 euros HT exclusivement publié sur un site Internet (même si le site est celui de la collectivité) pourrait être annulé du fait du non respect du §1 de l'article 40 du Code des Marchés publics : "tout marché doit être précédé d'une publicité suffisante permettant une mise en concurrence effective".

Il est à noter que, du fait de la mise en place de la méthode d'autocontrôle des pouvoirs adjudicateurs (depuis le Code des Marchés Publics de 2006), dès que le montant du marché atteint est supérieur à 90 000 euros HT il est fortement conseillé aux pouvoirs adjudicateurs d'utiliser des procédures formalisées ou, à défaut, de préparer un dossier assez complet pour pouvoir justifier, à posteriori, le fait de ne pas avoir utilisé de procédure formalisée.

Seuils des procédures formalisées
        
Depuis le 1er Janvier 2012, les seuils de procédure pour les marchés publics ont été revus et la dernière révision date de début 2016.
        
Pour les marchés de fournitures les nouveaux seuils sont :
        
  - 130 000 euros HT pour l'Etat ;
        
  - 200 000 euros HT pour les collectivités locales ;
        
  - 400 000 euros HT pour les entités adjudicatrices (Défense et Sécurité) ;
        
Pour les marchés de travaux, le seuil unique est de 5 millions d'euros HT.


Seuils de contrôle par le représentant de l'Etat
        
Que ce soient des marchés publics ou des accords cadres, le montant à partir duquel un marché est soumis au contrôle du représentant de l'Etat est, depuis le 1er janvier 2010, de 193 000 euros HT

Pour en savoir plus
        

  - Supression du seuil de 20 000 euros ...   >> cliquez ici
        
  - Le seuil des 4 000 euros peut-il être relevé ?   >> cliquez ici
        
  - Quel seuil dans le cade de la loi MOP ?   >> cliquez ici
        
  - Les nouveaux seuils au 1er janvier 2010 ...   >> cliquez ici

       << Info précédente      ---      Actu      ---      FAQ      ---      Pense bête     ---      Info suivante >>


Amour, délice et orgue sont des noms masculins au singulier et féminins au pluriel. Le saviez-vous ?  >> en savoir plus
        
Accueil   |    Mentions légales   |    Contact
 ©  1997 - 2020  Gilles de Chezelles

 

Les différents marchés publics ...  >>> Suite   

Les différentes procédures formalisées ...  >>> Suite

Mémo des marchés publics et des appels d'offres ...  >>> Suite   

L'ouverture des marchés publics aux PME-PMI ...  >>> Suite

Description d'une procédure d'appel d'offres ...  >>> Suite   

Les principales régles de publication des annonces de marchés publics ...  >>> Suite

Les différents éléments composant un appel d'offres public formalisé ...  >>> Suite   

Les marchés publics en quelques chiffres ...  >>> Suite

La rédaction des projets de marchés et des avenants ...  >>> Suite   

Les formulaires de rédaction des avis ...  >>> Suite

L'information des candidats après l'ouverture des plis ...  >>> Suite   

Quelques schémas de présentation des différentes procédures ...  >>> Suite

L'archivage des données publiques ...  >>> Suite   

Signature électronique et marchés publics dématérialisés ...  >>> Suite

E-Jal, la plate-forme sécurisée de dématérialisation des marchés publics ...  >>> Suite   

Equipement nécessaire pour utiliser E-Jal ...  >>> Suite

E-Jal au service des acteurs économiques ...  >>> Suite   

E-Jal et la confiance ...  >>> Suite

Garanties apportées aux acteurs économiques ...  >>> Suite      

L'enveloppe de candidature et l'enveloppe d'offre de l'acteur économique ...  >>> Suite