L'auteur
  |  Ses articles  |  Ses ouvrages  | 
 Le contacter                                                                                                 
Internet, une vitrine sur le monde.

Internet, avec ses milliards d’informations, est devenu une véritable base universelle de la connaissance et du savoir.
Toutefois, comme toujours lorsque l’on a à sa disposition trop d’informations à la fois, il faut pouvoir repérer celles qui semblent pertinentes puis les sélectionner, les trier et les contrôler.

Quelques chiffres …
Aux débuts d’internet, à l’aube des année quatre vingt dix, tout était plus simple car seuls quelques dizaines de milliers de textes étaient accessibles sur le Web.

 

Lancé fin 1995, le moteur de recherche Altavista a été mis au point par un français pour les laboratoires Digital. Il est rapide, pertinent et exhaustif et surtout, ce qui est une véritable nouveauté, il propose de multiples fonctionnalités de recherche, notamment par langues.
L’année 1998 va marquer une nouvelle étape importante dans la courte histoire d’internet, en effet elle va voir arriver un nouveau moteur de recherche qui va, une nouvelle fois, révolutionner le monde des internautes.
Développé par deux petit génies issus, à nouveau, de

  Cela explique que moins de cinq pour cent d’entres eux ne regardent pas au delà de la première page proposée par le moteur de recherche …
On comprend bien la divergence des modes entre les moteurs de recherches, dont l’objectif est de mettre à disposition de l’internaute un maximum de pages de la toile, alors que celui-ci ne peut en consulter qu’un petit nombre ...

De plus en plus de liens commerciaux …
Le développement des boutiques sur le web et du E-commerce en général fait que de plus en plus les réponses à une interrogation sur la toile, via un moteur de recherche, sont de type commerciales.
Outre le fait que cela ne correspond pas toujours à ce que l’on recherche, chaque internaute est en droit de se demander pourquoi telle entreprise est citée en premier alors que telle autre se retrouve en dixième page …

Qui classe les réponses ?
En effet , par une telle classification de l’information on « oriente » largement les internautes et chacun est en droit de se poser quelques questions simples : Qui décide de l’ordre du classement ? Peut-on acheter le fait d’apparaître en première page d’un moteur de recherche ?
Pour vous apporter quelques réponses, sachez que Google utilise une indexation à partir de d’un « indice de popularité » et ajoute à ce critère les différents sites qui ont payés pour apparaître.

Une information pas très objective !
On est bien obligé de remarquer qu'un site cité sur la première page lors d'une recherche est donc soit un site vraiment populaire, voire incontournable, soit un site commercial qui a «payé sa place».
Toutefois chacun doit garder à l’esprit que la notion de « site populaire » est, au fur et à mesure des mois et des années, totalement faussée car, en étant toujours affiché dans les premiers, il est « mécaniquement » toujours parmi les plus consulté …

La prudence reste de mise
Performants et simples à utiliser, les moteurs de recherche nous mettent tout internet à porté de clic, toutefois cette simplicité ne doit pas nous faire perdre de vue que chacun d’entre nous se doit d’utiliser ce qui nous différencie de la machine, le sens critique.
Avec le développement et la démocratisation du web, à l’aube du "... ne pas trouver de réponse pertinente sur le web ne signifie absolument pas qu'il n'y a rien sur le sujet, le contraire est même plus que probable ..."
 
vingt et unième siècle, on dénombrait alors quelques huit cent millions de documents accessibles soit un volume informatique de plus d’une dizaine de téraoctets (un téraoctet est l’équivalent d’un million de millions de caractères …).
Avec le développement de plus en plus rapide de ce mode de communication, aujourd’hui, bien que l’on ne connaisse pas avec une précision absolue le volume, on considère que ce serait plusieurs centaines de milliards d’informations qui seraient, actuellement, directement accessibles sur la toile à chacun d’entre nous.

Beaucoup d’informations de toutes sortes
De plus, et pour ne rien simplifier, ces très nombreuses informations sont également très hétérogènes et c’est ainsi que l’on peut trouver aussi bien des sites commerciaux, que des sites personnels, institutionnels, ou universitaires.
De même on peut trouver sur internet aussi bien des articles, des romans, des pages publicitaires, des catalogues que tout autres types d’informations.
Enfin, et pour ne rien simplifier, de nombreuses langues sont utilisées sur internet.
Pour résumer, on peut considérer qu’internet contient à la fois une partie de la vie commerciale de la planète ainsi qu’une part assez importante du savoir humain.
Le problème, auquel chacun d’entre nous est confronté, est que toutes ces informations sont stockées « en vrac » dans un même environnement auquel on accède globalement.
C’est ainsi que, pour permettre aux internautes de pouvoir accéder assez simplement à ces informations, des ingénieurs ont mis au point des outils de traitement des informations accessibles sur la toile appelés « moteurs de recherche ».

Une petite histoire des moteurs de recherche
Archie est une application logicielle qui a été conçue et développée dans le but de pouvoir effectuer des recherches sur internet afin d’y trouver des documents. Mis au point par un étudiant de l'université McGill au Québec en 1990, cette application est le véritable ancêtre de tous les moteurs de recherche.
Le premier moteur de recherche digne de ce nom naît en 1993 avec l’arrivée et la mise au point de la version définitive du Word Wide Web (www). Dénommé « Wanderer » (le vagabond), ce premier véritable outil de recherche sur le web va être copié par de nombreux développeurs.
C’est ainsi qu’un grand nombre de « spiders » (logiciels chargés de sillonner la toile) artisanaux vont alors sillonner le web.
C’est en 1994 que deux étudiants de l'université Stanford ont une idée qui va changer la face d’internet, en effet ils décident de sélectionner et recenser humainement les meilleurs sites dans un annuaire internet. Yahoo est né, il devient en quelques mois le portail le plus utilisé.
  l'université de Stanford, à la fois pertinent et exhaustif, cet outil de recherche de nouvelle génération classe les résultats de recherche en fonction de leur popularité auprès des internautes. L’étoile « Google » est née et le bouche à oreille va faire le reste … Dès 2000, Google sera le moteur de recherche le plus utilisé au monde, il l’est toujours à ce jour.

Le bruit et le silence, ou la recherche efficace …Notion à priori abstraite, le bruit est immédiatement perceptible lors d'une requête trop généraliste ou trop large comme, par exemple, si vous recherchiez sur internet des informations portant sur « l’histoire de Napoléon ». En effet, dans un tel cas, le nombre des réponses accessibles, supérieur à un million, est totalement dissuasif. D’ailleurs tout internaute normalement constitué renonce immédiatement à visualiser les centaines de documents qui lui sont proposés.
A l’opposé au bruit, le silence est l'autre facette, toute aussi problématique, d'une recherche sur internet. En effet, ne pas trouver de réponse pertinente sur le web ne signifie absolument pas qu'il n'y a rien sur le sujet, le contraire est même plus que probable … La réalité est qu’il y a de fortes chances que l'internaute n'ai pas su correctement conduire sa recherche.
Tout ceci montre donc qu’une bonne connaissance des outils de recherche est indispensable pour mener à bien une recherche sur la toile. De même, il est également nécessaire de savoir où et sur quoi se font ces recherches afin de pouvoir évaluer,objectivement,
 
 
"...Aux débuts d’internet, à l’aube des année quatre vingt dix, tout était plus simple car seuls quelques dizaines de milliers de textes étaient accessibles sur le Web ..."
C'est ainsi, comme avec tout les systèmes qui veulent se    substituer     à
le degré de pertinence des réponses.
C’est en ceci que le web est éminemment pédagogique, car dans le cas d’une recherche de type documentaire, ce qui très souvent le cas, il oblige l’internaute à faire appel à son analyse pour rechercher et, surtout, ne conserver que les éléments qui lui semblent pertinents par rapport à son besoin.

Comment fonctionne un moteur de recherche
Les moteurs de recherche propose plusieurs types d’outils de recherche dont la plus utilisée est celle par « mots clés ». Cette solution consiste à choisir les deux ou trois mots clés significatifs de la question.
Il faut bien comprendre que, pour le moteur de recherche, ce sont les mots les moins fréquents et les moins usités qui sont considérés comme significatifs.
Pour mieux comprendre la difficulté devant laquelle se retrouve à la fois le moteur de recherche et l’internaute, il faut garder en mémoire qu’en moyenne chaque interrogation porte sur plusieurs milliards de pages web que le moteur de recherche doit repérer et isoler en quelques dixièmes de secondes alors que, à contrario, l’internaute n’a pas un temps infini pour les consulter.
  l’homme, le moteur de recherche n’est qu’une « simple » machine qui met à notre disposition beaucoup d’informations qu’il nous faut avant tout bien analyser avant de les accepter « en l’état »

RAPPEL DE QUELQUES RÈGLES SIMPLES

Soumettez votre requête à plusieurs moteurs de recherche et à des moments différents de la journée, vous découvrirez alors que près de 30% des réponses ne sont pas les mêmes...
Si vous utilez souvent le même moteur de recherche, regarder comment il fonctionne, cela vous permettra alors d’obtenir des résultats plus précis et pertinents.
Privilégiez toujours les modes de recherche « avancée » lorsque vous désirez traiter des sujets assez précis ou très pointus et si vous n’arrivez pas à trouver une réponse, n’hésitez pas à utiliser les « moteurs de recherche humains », c’est à dire les forums spécialisés.
Et enfin, et surtout, ne croyez pas « aveuglément » tout ce qui est écrit sur internet …
Cliquez ici pour consulter le complément internet de cet article ...
L'auteur, Gilles de Chezelles :
Manager, auteur de nombreux articles et ouvrages, il a créé la société GdC Consultant afin de mettre au service des entreprises et de leurs managers son expérience et son savoir-faire.
Vous pouvez le contacter en cliquant ici
<<<<<      Article précédent                                          Article suivant      >>>>>