L'auteur
  |  
Ses articles  |  Ses ouvrages  |  Le contacter                                                                                                 
Dictez, c’est écrit !
Porteuse d’un espoir quasi mythique, celui de la machine aussi intelligente que l’homme, l’intelligence artificielle, dénommée assez souvent « IA », est née en même temps que l’informatique, c’est à dire au début des années cinquante.

Les machines peuvent-elles penser ?

Les auteurs de science fiction, puis les pères et les
  C’est ainsi qu’en français, par exemple, le son « pre »
En plus de ces contraintes, ce type d’application d’intelligence artificielle doit prendre également en compte et traiter « l'effet cocktail », c'est-à-dire la présence des nombreuses sons parasites susceptibles de brouiller l'écoute, que ce soit le souffle du lecteur dans le micro, les différents bruits dans le bureau ou dans la rue, … est susceptible de plusieurs
  enchaînements d'ondes acoustiques transportant de multiples données que sont les différents sons.
Le processus pour traiter la parole en reconnaissance vocale se déroule en deux étapes principales.
Dans un premier temps, les ondes acoustiques sont transformées en une chaîne de symboles phonétiques préétablis n’ayant aucun sens linguistique.
Celle-ci est alors convertie en symboles linguistiques grâce à une segmentation de la chaîne phonétique et au traitement des mots.
C'est ce dernier point qui est le plus délicat à traiter car il est alors nécessaire de distinguer phonétiquement des mots qui peuvent être très proches les uns des autres.
L’application calcule alors les probabilités de trouvertelle ou telle suite de mots dans une phrase.

C’est alors que l’intelligence artificielle intervient afin de faire un choix soit à partir des règles syntaxiques, soit en comparant la suite des structures de phrase que la machine possède en mémoire, soit par l’intermédiaire d’une analyse syntaxique et linguistique des frappes énoncées.
Afin de résoudre le problème des liaisons, le système d’intelligence artificielle délaisse alors le domaine physique du langage, c'est-à-dire les sons, pour celui, bien plus complexe, de la linguistique (syntaxe, lexicologie, …).

Simplement compatible avec vous même
Que vous soyez dans votre application bureautique habituelle (Open Office, Office, …) ou en train de rédiger un mail, vous n’avez plus qu’à dicter dans votre microphone, et automatiquement, vous aller voir votre texte s’afficher.
Vous n’avez qu’à parler comme vous en avez l'habitude. Si vous avez un accent, si vous avez l’habitude de faire des liaisons, cela ne sert à rien de modifier votre façon de faire, c'est « Dragon Naturally Speaking » qui va s'adapter à vous, pas le contraire.
De plus si la formidable richesse de son dictionnaire de 260.000 mots ne vous suffit pas, vous pouvez acquérir l’un des nombreux dictionnaires spécialisés qui rendent « Dragon Naturally Speaking » immédiatement adapté au vocabulaire des professions les plus variées.

Enfin, vous pouvez, vous même, enrichir le dictionnaire afin d’adapter encore plus cette application à votre environnement quotidien.
Le haut niveau de technologie vous permet d’effectuer des opérations simples comme, par exemple, de pouvoir épeler un mot.
Il suffit alors de dicter les lettres de l'alphabet qui le compose.
De même rien n’est plus facile que d'indiquer la ponctuation, il suffit de la dicter par des ordres naturels comme « point à la ligne », « virgule », …
Par ailleurs, nombreuses sont les occasions où l'on souhaiterait que l'ordinateur puisse lire à voix haute ce qui est inscrit à l'écran comme, par exemple, pour prendre connaissance de son courrier électronique ou pour vérifier qu'aucune erreur ne s'est glissée dans un tableau saisit à partir d'un document papier.
C’est ce que permet une des option de « Dragon Naturally Speaking ».

Il est également possible de donner des ordres à
adeptes de l’intelligence artificielle étaient certains, qu’avant la fin du vingtième siècle, les machines seraient aussi intelligentes que "... Le son « pre » est susceptible de plusieurs interprétations selon que l’on parle d’un prêt, d’un pré, du fait d’être près, d’être auprès, … C’est seulement  la compréhension complète de la phrase qui permet de comprendre et d’interpréter ce son et de lui donner un sens ..."
 
l’homme ...
Bien sur cette prédiction ne s’est pas réalisée, loin s’en faut, et bien que l’intelligence artificielle ait obtenu quelques résultats remarquables, on semble encore bien loin des ordinateurs capables, tout simplement, de comportements que l’on pourrait qualifier de véritablement intelligents.
Pourtant la situation est très paradoxale car, malgré de très importants investissements dans la recherche depuis maintenant plus d’un demi siècle, alors qu’aucun système électronique ne peut être véritablement qualifié d’intelligent, chose très surprenante, de très nombreuses personnes y croient encore…

Des progrès, oui mais …
La reconnaissance des visages, la compréhension de la parole ou l’interprétation du langage naturel sont, par exemple, autant de problèmes qui, bien que étudiés depuis de nombreuses années, ne sont, aujourd’hui, que partiellement utilisables et exploitables.
En effet les chercheurs se sont heurtés à de nombreux problèmes qui font partie intégrante de l’homme mais non « techniquement réplicables » comme l’accès aux sens, l’intuition ou tout simplement l’humour.
Les quelques retombées commerciales de la fin des années quatre vingt, comme la reconnaissance de l’écriture et de la parole, les jeux d’échecs performants, les robots industriels ou les systèmes experts ont fait naître de nouveaux espoirs qui furent à nouveau déçus.
Aujourd’hui, l’espoir de la réalisation d’une machine aussi intelligente que l’homme semble se noyer dans la grande énigme de l’intelligence humaine.
Les différents domaines d’application de l’intelligence artificielle sont aujourd’hui, entre autres, l’assistance par des machines dans les tâches dangereuses ou demandant une grande précision, l’aide aux diagnostics médicaux, la résolution de certains problèmes complexes, la traduction automatique, l’intégration automatique d’informations provenant de sources hétérogènes.
Toutefois le seul secteur où l’on peut considérer qu’un dispositif utilisant de l’intelligence artificielle est véritablement opérationnel et accessible à tous c’est l’interface vocale.

La dictée vocale, une solution accessible à tous.

Aujourd'hui, grâce à la montée en puissance des ordinateurs, le traitement de la parole englobe des systèmes et des applications capables de transcrire en texte, dans de nombreuses applications, la langue parlée.
C’est ce qu'on appelle la reconnaissance vocale, technologie qui traite l'aspect physique du langage c'est-à-dire essentiellement le traitement des sons humains.
Une telle technologie a nécessité de nombreux travaux de recherche afin de mettre en évidence, d’analyser, de déterminer et de traiter les nombreuses problématiques spécifiques au langage parlé comme, par exemple, la grammaire ou l’orthographe, mais aussi l’existence d’accents régionaux ou, plus simplement encore, le fait qu’une même séquence de sons peut correspondre à plusieurs mots.
  interprétations selon que l’on parle d’un prêt, d’un pré, du fait d’être près, d’être auprès, …
C’est seulement  la compréhension complète de la phrase qui nous permet de comprendre et d’interpréter ce son et de lui donner un sens.
C’est donc la même analyse que devra faire le système afin de déterminer l’orthographe du mot correspondant.
On voit bien, avec ce simple exemple, le niveau de complexité d’une application de reconnaissance vocale car elle doit traiter, en même temps, de nombreuses informations correspondant à plusieurs pôles de la connaissance humaine.
Outre l’orthographe et la grammaire, l’application de reconnaissance vocale doit savoir interpréter les sons, traiter les problèmes liés aux spécificités vocales et d’intonation de chacun d’entre nous, comprendre l’organisation de la phrase ainsi que son sens afin de pouvoir, finalement écrire le texte.

Dragon Naturally Speaking , la dictée vocale sur un simple PC.
Malgré ces contraintes techniques fortes, le logiciel de dictée vocale « Dragon Naturally Speaking », application informatique sur PC, met la technologie de l’intelligence artificielle à disposition de tous.
Cette application arrive à reconnaître et à traiter, après une simple période d’apprentissage de quelques minutes, plus de 95% des éléments qui sont dictés.
Un tel taux de reconnaissance est très souvent supérieur au taux d’erreurs de frappe de nombre d’entre nous.
Si l’on ajoute à cela une capacité de traitement de plus de cents mots à la minute, ce qui est très supérieur à la vitesse moyenne de frappe de la plupart des utilisateurs de traitement de textes, on mesure le niveau de performance de cette application.

De plus, grâce à un module d’intelligence artificielle d’apprentissage, vous pouvez largement augmenter ces performances en faisant, par exemple, lire à l’application différents textes que vous avez antérieurement rédigés.
Ainsi votre style, les tournures de phrase que vous utilisez ou la fréquence de certains mots seront interprétés par le logiciel qui pourra ensuite, lorsque vous dicterez un nouveau texte, utiliser ce savoir pour accélérer la saisie automatique.

De la très haute technologie

Fruit d’une longue évolution, doté d’une technologie de très haut niveau, doté d’une exceptionnelle
 
 
"... Les auteurs de science fiction, puis les pères et les adeptes de l’intelligence artificielle étaient certains, qu’avant la fin du vingtième siècle, les machines seraient aussi intelligentes que l’homme ..." « Dragon Naturally Speaking » pour piloter l’ordinateur à la voix ce qui se révèle très utile, par
précision de reconnaissance, « Dragon Naturally Speaking 8 » est l’un des logiciels d’intelligenceartificielle appliqué à la reconnaissance vocale le plus performant actuellement disponible.

Pour arriver à un tel niveau d’intelligence artificielle, les ingénieurs et les chercheurs ont du étudier l’environnement puis développer des applications permettant à l’ordinateur de convertir les
  exemple, pour les personnes handicapées.

Pour résumer

Remarquable application de l’intelligence artificielle, « Dragon Naturally Speaking » apporte à chacun une véritable solution se saisie qui permet, sans être obligé de suivre la moindre formation, de s’affranchir en grande partie de la frappe du clavier à « deux doigts » …
Cliquez ici pour consulter le complément internet de cet article ...
L'auteur, Gilles de Chezelles :
Manager, auteur de nombreux articles et ouvrages, il a créé la société GdC Consultant afin de mettre au service des entreprises et de leurs managers son expérience et son savoir-faire.
Vous pouvez le contacter en cliquant ici
<<<<<      Article précédent                                          Article suivant      >>>>>