Une très longue histoire ...

Dès les années 30, Alan Turing l’homme qui a décrypté Enigma, s’est évertué à démontrer que les machines seraient un jour capable de penser et son ambition était de construire une machine pour ce faire.


L'année de la consécration pour l'intelligence artificielle
En 19 coups, Kasparov le plus grand joueur d'échecs du moment, est terrassé par une machine, Deap Blue.
Ainsi en 1997 le monde entier sait maintenant ce qu’est l’intelligence artificielle, ce dont elle est capable, mais ce que peu de personnes savent à ce moment là c'est que la machine a été victime d'un bug et qu'elle a joué au hasard un coup qui a réussi à déstabiliser Kasparov !


Au début le rat ...

C’est finalement en 1951 que John McCarthy construisit la première machine neuronale, le SNARC, un réseau de 40 neurones artificiels simulant le cerveau d'un rat qui, à la recherche de nourriture, apprend à se diriger dans un labyrinthe.
En 1956 le nom ‘intelligence artificielle’ apparait et des recherches sont financées autour de l'apprentissage machine, l'étude de la créativité ou des réseaux de neurones basés sur des algorithmes.

Puis vint l’auto-apprentissage ...

Fin des années 50 un nouveau pas est franchi, une machine parvient à apprendre à reconnaître des lettres lumineuses grâce à une méthode d'auto-apprentissage.
Bien que réussie et significative cette expérience mit à jour le besoin d’une informatique plus puissante pour repousser les limites de l'intelligence artificielle.

Un robot remporte le jeu 'questions pour un champion' aux États-Unis
Pour gagner Watson, l'ordinateur d'IBM, a appris à jouer rapidement tout en sachant gérer les risques, il sait jongler avec les subtilités du langage, il comprend les expressions populaires ou argotiques, il peut saisir l'ironie et interpréter une image et, enfin, il sait se taire lorsqu'il n'est pas sûr de lui.
Avec plus d’un million de livres en mémoire et des milliers de parties face à de nombreux joueurs, Watson a appris à apprendre de ses erreurs comme de celles de ses adversaires.

De l’espoir à la désillusion ...

Pendant des années, du fait du développement de nombreuses solutions d’intelligence artificielle mono-activité dans des secteurs très différents, les scientifiques s’étaient convaincu que l'intelligence de l'ordinateur égalerait celle de l'humain avant la fin du XXe siècle.
Mais toutes ces réussites n’ont fait que de démontrer ce qui en 1973 va devenir une évidence : En l'état de la recherche la machine aux capacités multiples est un mirage ...

Lire l'intégralité de cet article
Vous pouvez accéder à l'intégralité de cet article paru dans le magazine IRO Magazine/invention.ch , édition du Salon des Invention de Genève 2018
Pour ce faire il vous suffit de cliquez ici .


Le développement du net change la donne

Google, grâce au logiciel AlphaGo, va battre en 2016 le champion du monde de jeu de Go alors que le monde scientifique, se basant sur les résultats de Watson, évaluaient cette possibilité pour, au mieux, les années 20.
Ce résultat fut obtenu en utilisant les ressources du net et en les combinant avec une double modélisation d'apprentissage : Le deep learning ou apprentissage profond (s'inspirant des neurones du cerveau humain) et l'apprentissage par renforcement (prises de décisions à partir de sa propre expérience).
Aujourd'hui Google, avec cette technologie, développe une intelligence artificielle devant apprendre le monde grâce à la consultation d’une foultitude de vidéos !

Demain serons-nous tous remplacés par des robots ?

A tous ceux qui ont peur, il faut rappeler qu’aujourd'hui nous ne savons réaliser que des robots spécialisées et qu’il faudra certainement encore attendre quelques décennies avant que des intelligences artificielles multi-compétences voient le jour.
Comme toutes les technologies qui ont révolutionnées le monde, l'intelligence artificielle devra s’affranchir de son approche ‘copie du fonctionnement de l'homme’ au même titre que pour se déplacer rapidement l’homme a dû trouver autre chose que les jambes (la roue) ou que pour voler il a dû s'affranchir du vol de l'oiseau (l’hélice).
Bien sûr on peut imaginer une intelligence artificielle sachant devenir autonome, capable de chercher de sa propre initiative des informations, sachant comprendre le langage de l’homme et lui parler, mais sa réalisation n’est pas pour demain ...

Innover et écrire, en savoir plus

Vous souhaitez en savoir plus sur mes écrits, alors cliquez ici.

Quelques écrits à votre disposition :

                 


A votre service

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez échanger sur ce sujet, ou tout autre.